Les deux entrainements hebdomadaires traditionnels ne suffisent pas pour devenir joueur de Hockey sur Glace. Un jeune qui souhaite « faire du sport » doit savoir qu’il devra pratiquer de façon régulière et suivie pour espérer progresser.

  • Augmenter le temps de Glace en suivant l’un des entrainements de la catégorie supérieure (quand le surclassement est possible)
  • Seule la combinaison harmonieuse de l’entraînement et de l’alimentation favorise une condition physique optimale.
  • Pour cela, une alimentation équilibrée et variée est indispensable. Le petit déjeuner, par exemple, doit assurer le quart des besoins quotidiens. Ne pas « sauter » de repas, consommer des aliments de tous les groupes (fruits, légumes, pain, laitages, viandes..) sans oublier de boire 1,5 litre d’eau par jour.
  • Les compléments alimentaires et autres « cocktails » et « vitamines » ne sont pas nécessaires.
  • Quant au sommeil (qu’on veillera à programmer à horaires réguliers), il est essentiel pour la récupération physique et mentale.
  • Concernant l’usage des médicaments, votre médecin de famille vous dira que l’automédication est à proscrire. En effet, un médicament pris « au hasard » peut appartenir à la liste des produits interdits en compétition.
  • Au moindre problème, à la moindre question, n’hésitez pas à en parler au responsable du haut niveau, à l’entraîneur ou à votre médecin. Ils sont à votre disposition pour permettre à votre enfant d’assouvir sa passion du Hockey sur Glace dans les meilleures conditions possibles.

Infos :

Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr

Fédération Française de Hockey sur Glace: www.hockeyfrance.com

Victime de violences sexuelles dans le sport : appelez le « 08 victimes » : 08 842 846 37. Si vous êtes témoin, victime, si vous avez le moindre doute, il faut en parler.

Pas de drogue, pas de tabac, pas d’alcool

dopage

Ecole de Hockey